Usinage inox, usinage acier inoxydable

 

Micordec usine tous types d’aciers inoxydables, plus communément appelés inox. Le décolletage de précision d’acier inoxydable s’applique à tous les secteurs d’activités.

Fabrication pièces en acier inoxydable

Plus couramment appelé inox, son alliage à base de fer doit contenir plus de 10.5% de chrome (Cr) et au maximum 1.2% de carbone pour être classé dans la catégorie acier inoxydable, d’après la norme NF EN 10088. Cela représente plus de 200 nuances.

L’addition de divers éléments d’alliage comme le Nickel (Ni), le cuivre (Cu) le Molybdène (Mo), le Titane (Ti), entre autres, modifie ses propriétés mécaniques et permet de s’adapter au milieu spécifique dans lequel doit être utilisé l’acier. Il existe donc plusieurs types d’aciers inoxydables : austénitiques, martensitiques, ferritiques, austeno-ferritiques, entre autres.

decolletage inox, decolletage acier inoxydable

Les différents types d’aciers décolletés

Décolletage d’aciers austénitiques

Composition : 18 % chrome et 8% nickel

Les aciers austénitiques constituent le principal groupe d’aciers inoxydables. Les nuances austénitiques présentent une relative facilité de mise en œuvre ainsi qu’une bonne aptitude à la déformation et une grande résistance à la corrosion. Ils possèdent une grande stabilité structurale qui rend leur utilisation dans un large domaine de température. Les aciers inoxydables austénitiques ne peuvent pas être durcis de manière significative par traitement thermique, mais peuvent être durcis par un travail à froid. Ils sont amagnétiques et principalement utilisés dans l’alimentaire (laiteries, brasseries, …) ainsi que dans l’industrie chimique, les luminaires mais pas le milieu marin sans entretien.

Exemple d’inox usinés : 303, 304, 316, 316L, …

 

Usinage aciers martensitiques

Composition : 12 à 18 % chrome et teneur en carbone assez élevé (1.2%)

Les aciers inoxydables martensitiques sont les moins résistants à la corrosion. Ils peuvent être traités thermiquement et durcis, mais ont une résistance chimique réduite par rapport aux aciers inoxydables austénitiques. L’acier inoxydable martensitique est souvent utilisé lorsque la dureté est critique, comme dans la coutellerie, où la dureté de surface crée une lame plus nette.

Exemple d’inox usinés : 416, 420, 420F,

Aciers ferritiques pour le décolletage

Composition : 11 à 25 % chrome et faible teneur en carbone (inférieur à 0.1%)

Face aux qualités des austénitiques, les ferritiques sont moins tenaces. Leur malléabilité est également inférieure, mais suffisamment bonne pour pouvoir les travailler facilement à froid. Les aciers ferritiques obtiennent leur plus grande ductilité et résistance sous la condition de recuit. Leur capacité de soudabilité et de résistance à la corrosion est supérieure à celle des aciers martensitiques et inférieure à celle des austénitiques. Ils possèdent également une bonne résistance au « pitting ». Ils sont beaucoup utilisés dans l’automobile ou l’électroménager.
Le pitting est une corrosion extrêmement localisée sous forme de piqûres conduisant à la création de petits trous dans le métal.

Exemple d’inox usinés : 430, 430F, …

 

Aciers austéno-ferritiques usinés

Composition : 20 à 23% chrome puis présence d’azote, de nickel, de molybdène

On les nomme également aciers « duplex ». Ils contiennent de hautes teneurs en chrome et de basses teneurs en nickel. Leur emploi est généralement limité aux températures inférieures à 300°C. Ils sont beaucoup utilisés dans les milieux sévères comme la chimie, pétrochimie, les milieux marins, …

Décolletage de pièces en inox

La caractéristique la plus commune recherchée lors de la sélection d’un acier inoxydable est sa tenue à la corrosion humide et sèche.

Le choix final de la nuance prendra aussi en compte ses caractéristiques mécaniques dictées par les conditions d’emploi :

  • résistance mécanique pour réduire le poids ou résister aux pressions,
  • aptitude à la déformation,
  • aptitude au soudage ou à l’usinage,
  • qualités esthétiques (qui sont très recherchées).

Généralement les aciers inoxydables offrent une grande solidité, une grande résistance à la corrosion mais aussi thermique et mécanique aux températures et/ou pressions les plus extrêmes. Ils s’adaptent ainsi à de nombreux milieux. Micordec usine donc des pièces en inox pour de nombreux secteurs d’activités tels que l’automobile, l’aéronautique, la cosmétique, le luxe, la maroquinerie, … ou tout simplement l’alimentaire ou les ustensiles de cuisine de par ses qualités sanitaires. Sa résistance chimique dans les détergents et les désinfectants lui permettent d’être bien placé également dans le milieu médical, la chirurgie, l’agro-alimentaire, …

Dans la plupart des cas, les aciers inoxydables ne nécessitent pas de traitement de finition mais le coût du matériau et de l’usinage sera plus élevé que pour un acier standard. Il n’empêche qu’il séduit de plus en plus, autant les industriels que le grand public.

Chez Micordec, nous usinons tous types d’aciers inoxydables, dont principalement les nuances 303, 304, 304L, 3016, 316L pour leur qualité d’usinabilité.

Informations complémentaires :

La présence de chrome (Cr) provoque la formation d’une couche protectrice qui lui confère son oxydabilité.

La norme alimentaire requiert une contenance de 18% de chrome minimum.

Le coût de l’inox varie tous les mois en fonction de l’extra alliage.

Vous souhaitez obtenir un devis ?